La pompe à eau prévoit de refroidir le tube

Temps: 2016-11-14
Résumé: Un système de refroidissement des eaux souterraines doit être testé à la station de Victoria afin de lutter contre la hausse des températures sur le tube au cours des mois d'été.

Au cours de la dernière année, une équipe du métro londonien a tenté de trouver des solutions techniques au problème.


Dans les tunnels les plus profonds, les températures atteignent régulièrement les 30 ° C en été.


L'essai, qui débute cet été, vise à refroidir les passagers sur les quais, mais les nouveaux trains à refroidissement par air ne sont pas encore disponibles dans quelques années.

puits profond pompe à eau pompe solaire pompe centrifuge pompe à plusieurs étages pompe submersible

Stations profondes


La station de métro Victoria, comme beaucoup d'autres sur le réseau, est si profonde qu'elle est effectivement submergée et pompe 35 litres par seconde pour l'empêcher de traverser les murs.


Le nouveau système verrait l’eau être poussée à travers un réseau de tuyaux dans des unités d’échange de chaleur sur les plates-formes, qui aspireraient l’air chaud et aspireraient de l’air plus froid.


Si l'essai d'un an aboutit, il pourrait être déployé dans 30 autres stations de métro de haut niveau.


Les nouveaux trains des lignes Circle, District, Hammersmith et City and Metropolitan auront un système de refroidissement par air, mais ne devraient pas commencer à fonctionner avant 2009.


En plus des trains de refroidissement, LU doit trouver un moyen d'extraire la chaleur du réseau souterrain.


Dans les bus aussi, de nouvelles mesures sont à l’essai.


Les nouveaux bus - environ 20% de la flotte - sont construits avec des toits blancs, des fenêtres supplémentaires à l'étage et des systèmes de ventilation.


LU a longtemps lutté pour réduire la chaleur dans les tunnels en tubes étroits - certains ont été construits il y a plus d'un siècle.


Il a organisé plusieurs compétitions mais cherche toujours une solution à long terme et dit que c'est l'un de ses plus grands défis.


L’équipe du projet a examiné 200 stations et salles de ventilation afin de déterminer l’endroit où le problème se posait le plus.


Tim O'Toole, directeur général de LU, a déclaré: "Il n’existe pas de solution globale permettant de chauffer le tube, mais des progrès significatifs sont en cours.


"Certains passagers remarqueront peut-être une petite différence cet été, mais nous savons qu'il reste beaucoup à faire et qu'il faudra plusieurs années pour refroidir le métro."

Précédent:Des solutions complètes pour les stations de pompage Pour l'agriculture dans les zones arides: Afrique, Asie, Moyen-Orient

Suivant:Malgré des retards, le projet d'approvisionnement en eau du Lesotho doit être achevé d'ici 2025